métier : maroquinerie

Maroquinerie

Pôle professionnel : Services

Durée de l'épreuve : 20h

Présentation du métier : Maroquinerie

Spécialiste du travail du cuir, le/la maroquinier-ère fabrique divers objets en petites séries ou pièces uniques. Il peut s’agir d’accessoires de mode, d’objets de la vie quotidienne, d’objets de bureau, de petite maroquinerie ou encore d’articles pour animaux : sac à main, valise, ceinture, gants, portefeuille, étui, trousse, porte-monnaie… À partir d’un modèle, le/la maroquinier-ère conçoit un prototype en dessinant le modèle : définition de la forme, choix du matériau et de la couleur. Il/Elle réalise la coupe à la main ou à l’emporte-pièce en réduisant les chutes au maximum. Puis il/elle assortit au mieux les nuances et positionne les pièces à assembler. Après la coupe, le/la maroquinier-ère affine le cuir, le plaque puis le glace pour le rendre brillant. Ensuite, il/elle assemble les morceaux grâce à différentes techniques : couture, rivetage, soudage, piquage… Enfin, il/elle pose les accessoires (boucles, pressions, fermoirs) et effectue des finitions. Le/La maroquinier-ère peut aussi réparer divers objets en cuir. À travers le cousu main ou à l’aide de machines (presse, emporte-pièce, ciseaux électriques…), le/la maroquinier-ère maîtrise un savoir-faire traditionnel.

Dans ce métier, l’habileté manuelle est indispensable pour couper, coudre ou coller les pièces. Des qualités de rigueur et précision sont incontournables.

De même, une bonne vue est nécessaire pour permettre le repérage des défauts et la distinction des couleurs et nuances. Enfin, le sens du toucher développé est utile pour apprécier la qualité du cuir.

Extrait de la fiche ONIS

Présentation de l'épreuve

EP