Jardinier – Paysagiste

Pôle professionnel : Agriculture

Durée de l'épreuve : 20h

Présentation du métier : Jardinier – Paysagiste

Le / La jardinier(ère)-paysagiste, à partir d’un plan et d’un cahier de charges, planifie, construit et entretient les jardins résidentiels, les espaces verts de centres commerciaux et industriels, les espaces publics (abords des voies routières et ferrées, cours d’eau, aéroports), les terrains de sport et sites de loisirs, les aménagements paysagers des hôpitaux et maisons de retraite,…

Selon les saisons, il / elle met en pratique toutes les techniques du jardinage : préparation des sols et des massifs, apport d’engrais, puis semis ou plantation de gazon, fleurs, arbres ou arbustes. Mais son rôle ne se limite pas à la plantation, on y trouve également des travaux de constructions paysagères avec une part de maçonnerie (mur et dallage), de plomberie (bassin ou fontaine) et d’électricité (systèmes d’arrosage et éclairages extérieurs).

Présentation de l'épreuve

Les candidats concourent en binôme. En 18 heures, la complétion consiste en l’agencement d’un jardinet avec préparation et utilisation de différents matériaux tels que la pierre naturelle et /ou reconstituée, le béton, le bois et/ou le plastique, la terre, différents granulats, gazon en plaques et plantes de toutes tailles. L’agencement du jardin conduit les candidats à réaliser des murets, des escaliers, des dallages, des bassins ou fontaines. Les compétiteurs sont guidés par une histoire qui leur permet de réaliser un jardinet qui devra faire voyager !

Les candidats seront notés sur les critères suivants :

  • La propreté du site
  • L’organisation dans les méthodes et la logistique de travail
  • Le travail d’équipe
  • L’utilisation des bons outils, matériels et matériaux
  • L’ergonomie
  • La santé et la sécurité
  • Les constructions matériaux inertes
  • Les constructions matériaux vivants
  • L’impression générale