#Kazan2019 – Anthony Bourgeade – Peinture Automobile

Anthony Bourgeade - Peinture automobile - ©Worldskills France

Du 22 au 27 août 2019, ces jeunes néo-aquitains vont représenter la France aux mondiaux des olympiades des métiers, la compétition Worldskills qui va se dérouler à Kazan en Russie. Suivez ces jeunes talents, encouragez-les et si l’aventure vous tente, suivez leurs traces en vous inscrivant aux sélections régionales de Nouvelle-Aquitaine.

Anthony Bourgeade – 21 ans – salarié – Equipe de France 2019

« Croire en soi et donner le meilleur pour ne rien regretter ! »

Anthony Bourgeade

NOUVELLE-AQUITAINE
Champion de France 45e WorldSkills Competition
Finales Nationales Normandie 2018
Peinture automobile – Pôle Automobile et engins

TON MÉTIER ? UNE PASSION ? UNE DÉCOUVERTE ?

Je suis arrivé dans la peinture automobile grâce à ma famille. Nous sommes carrossier-peintres depuis trois générations et déjà à 10 ou 11 ans j’étais au garage avec mon père et mon grand-père. Je lavais les voitures, je ponçais. Ce n’était pas grand chose mais ça a commencé là. A 15 ans je suis ensuite parti en apprentissage. J’ai suivi un CAP carrosserie puis un CAP peinture automobile et j’ai ensuite intégré un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) peintre confirmé dans lequel je suis actuellement.

POURQUOI LA COMPÉTITION WORLDSKILLS ?

J’ai voulu intégrer le CQP de Brive et ils avaient déjà envoyé plusieurs candidats aux Olympiades des Métiers. Je connaissais déjà un peu la compétition, mon professeur m’a encore plus motivé à y participer et je me suis inscrit. J’avais déjà participé au concours du Meilleur Apprenti de France en 2016, que j’ai remporté. Les Olympiades des Métiers c’est différent, ça représente le niveau supérieur donc c’était un excellent challenge. C’est d’ailleurs ma deuxième participation, j’avais terminé 4ème lors des Finales Nationales de Bordeaux en 2017.

TON MODÈLE ?

Mon père. Il a commencé et réussi jeune, il a repris l’entreprise de son père donc si je dois citer quelqu’un c’est vraiment lui.

TON PLUS GROS CHALLENGE JUSQU’À KAZAN ?

Mon plus gros challenge était je pense la semaine de sélection pour l’Équipe de France des Métiers, au mois de janvier. J’ai affronté celui qui a terminé second à Caen. Mon objectif c’est de l’emporter pour confirmer ma place de titulaire en Équipe de France. Je me suis beaucoup entrainé pour cela, au garage avec mon père ou à l’école avec mon professeur.

ET APRÈS ? TES OBJECTIFS ?

A terme, j’aimerais faire comme mon père et reprendre l’entreprise familiale. Mais pour le moment il faut que je peaufine, que j’accumule de l’expérience. Je vais peut-être partir à l’étranger, je ne sais pas encore, mon objectif c’est vraiment Kazan et pour le reste je verrai plus tard.

Crédits ©Worldskills France