Région Nouvelle-Aquitaine

alain rousset, président de la région nouvelle-aquitaine

Véritable coup de projecteur sur le monde de la formation dans toute sa diversité, les Olympiades des Métiers sont depuis de nombreuses années un événement majeur porté par le Président Alain Rousset.

1/ Vous êtes à l’initiative des Olympiades des Métiers sur site unique en Aquitaine depuis six éditions. Que représente pour vous cet événement ?

Les premières Olympiades des Métiers ont, en effet, vu le jour sur site unique en 2006 en ex-Aquitaine. Cet événement exceptionnel répondait exactement à la volonté politique de la région en valorisant les jeunes, les métiers et les formations professionnelles. Aujourd’hui, je suis fier que les Olympiades aient pris une telle ampleur: 1080 candidats ont participé aux présélections pour la compétition régionale de 2016 et 400 compétiteurs ont finalement concouru dans 60 métiers. Pour les finales nationales que nous avons organisées en 2017, nous avons accueilli 14 régions avec 700 candidats dont 26 en situation d’handicap. 70 000 visiteurs ont profité de ce véritable spectacle de l’excellence !
Les Olympiades des Métiers sont devenus un formidable outil d’orientation qui offre l’occasion unique de découvrir un large panorama de métiers et de rencontrer à la fois de jeunes talents et des professionnels confirmés. Nous avons d’ailleurs mis en place un dispositif orientation avec des parcours de visite afin de répondre au mieux aux attentes des collégiens, des enseignants et des familles qui viennent de plus en plus y assister.

2/ Quels sont les enjeux pour la Nouvelle-Aquitaine d’organiser une telle fête des métiers ?

En tant que chef de file de l’orientation et de la formation, la Région Nouvelle-Aquitaine fédère la dynamique autour des Olympiades des Métiers. Cet événement majeur réunit sous la même bannière, autour des jeunes, les acteurs économiques et les établissements de formation professionnelle et technologique. Il bénéficie également du soutien de l’Union européenne.
Cette manifestation démontre l’excellence de ces jeunes qui prouvent par leurs œuvres l’intelligence du geste, de la main. C’est aussi pour eux un moyen d’obtenir une plus grande reconnaissance sociale de leurs métiers, de valoriser leurs compétences et de s’assurer une meilleure insertion professionnelle.
Pour le grand public, c’est une véritable vitrine des métiers. Choisir sa voie est très difficile pour un grand nombre de jeunes. En apportant une vision concrète des métiers et des formations qui y conduisent, les Olympiades des métiers participent à une orientation choisie.

3/Quels conseils donneriez-vous aux candidats ?

Chers candidats, le conseil que je vous donnerai est tout simplement : donnez le meilleur de vous-mêmes, gardez cette passion qui vous porte ! Ayez confiance en vous et en votre avenir!

4/ Si vous deviez changer de profession, quel métier aimeriez-vous exercer ? Pourquoi ?

J’aurais aimé être charpentier parce que je suis né au-dessus d’une menuiserie dont je conserve l’odeur des copeaux de bois. La charpente est une structure essentielle sinon le ciel nous tombe sur la tête ! J’adore le travail du bois et c’est à mon sens, un des plus beaux gestes de l’artisanat.

Région Nouvelle-Aquitaine