Worldskills France

PRESIDENT MICHEL GUISEMBERT

INTERVIEW DU PRESIDENT MICHEL GUISEMBERT

Michel Guisembert, est président du « Comité Français des Olympiades des Métiers » (COFOM) depuis 2012. L’objectif permanent du COFOM, WorldSkills France est, entre autres, de promouvoir l’apprentissage, la formation professionnelle, les métiers et les jeunes qui s’engagent à participer au concours international, WorldSkills International.

1/Qu’est-ce que WorldSkills France ? Quel est votre rôle au niveau national et international ?

Le Comité Français des Olympiades des Métiers « WorldSkills France » que j’ai l’honneur de présider depuis 2012 a notamment pour mission de susciter et d’accompagner tous les 2 ans les sélections régionales pour des jeunes hommes et femmes pratiquant un métier dans l’excellence. Puis, ensuite de co-organiser les finales nationales avec une région d’accueil. Et enfin d’accompagner la préparation des membres de l’équipe de France afin de participer aux compétitions européennes et mondiales.

En France, ma mission est de réunir toutes les forces politiques, économiques et sociales de notre pays autour d’une même cause, celle de la formation professionnelle, au travers de manifestations et de compétitions, véritables vitrines du savoir-faire français, réservées à des jeunes de moins de 23 ans pratiquant leur métier dans l’excellence.

En tant que délégué officiel pour la France auprès de WorldSkills International, j’œuvre avec mes collègues des 75 autres nations pour promouvoir l’excellence auprès des jeunes au travers d’une magnifique manifestation mondiale, véritable fête de la jeunesse pratiquant un métier.

2/La compétition internationale des Olympiades des Métiers est organisée tous les 2 ans dans un pays différent. A travers cet événement quelles valeurs et quel(s) message(s) souhaitez-vous véhiculer dans le monde ?

Le monde bouge, les métiers bougent, la jeunesse bouge aussi les Olympiades des Métiers permettent de voir l’évolution de tout cela notamment aussi de se rendre compte où en est notre pays au regard des autres pays sur le plan de la formation professionnelle. C’est bien là le véritable observatoire des compétences professionnelles. Cette rencontre mondiale met en compétition pacifique des candidats de toutes les cultures et de toutes les origines sur des sujets communs. La jeunesse du monde nous apporte la preuve de sa grande compétence mais au-delà de cela elle nous apporte la preuve de sa grande maturité et de sa capacité à réagir face aux difficultés tout en faisant preuve d’une grande fraternité.

3/Quels conseils donneriez-vous aux candidats ?

Les meilleurs conseils que je pourrais susciter aux candidats est de vivre le plus intensément possible ces moments afin de les rendre inoubliables. Représenter une fois son pays en pratiquant son métier n’est pas donné à tout le monde aussi cela ne se rate pas… et puis quel tremplin pour l’avenir ! Mais encore un candidat n’est pas arrivé seul à ce stade : ce sont des dizaines de personnes qui autour de lui se sont mobilisées pour qu’il ou elle en arrive là. Alors pour tous ceux-là il est normal de donner le meilleur de soi-même pour ne rien regretter.

4/Si demain, vous deviez exercer un autre métier, lequel choisiriez-vous ?

Mon métier d’origine de mécanicien de précision m’a donné tant de satisfactions, tant de challenges, tant de bonheur, tant de possibilités, tant d’opportunités, tant de recherches, tant de rencontres qu’il me serait difficile d’imaginer pratiquer un autre métier aujourd’hui sauf à me faire plaisir et faire plaisir à mes amis de façon très épisodique en cuisinant…

Crédit photo ©WorldSkills France

Nous suivre